Philippines: Malate, le ghetto backpacker de Manila

Mat 3 March 2014 1


Routard Philippines Philippines: Malate, le ghetto backpacker de Manila

Malate

Retenez bien ce nom car vous devrez le ressortir à votre chauffeur de taxi ou de bus si jamais vous venez aux Philippines et que malheureusement vous êtes bloqué à Manila (Manille en français).

C’est le ghetto backpacker de Manila, l’équivalent de Kao San Road à Bangkok mais beaucoup moins développé. Vous y trouverez des hôtels et dortoirs pas chers, agences de voyages, des bureaux de change et quelques bars.

Malate Philippines 6 Philippines: Malate, le ghetto backpacker de Manila

Adriatico Street, près de Remedios Circle. Vous êtes dans le bon quartier.

Pour vous repérer facilement, la plupart des hotels sont sur Adriatico Street qui se trouve près de ‘remedios circle’, une grande place circulaire où vous verrez des filipinos jouer au basket et des gamins s’amuser.

Autre point de repère: l’église, qui se trouve un peu à l’Est.

Lors de mon dernier passage à Manila j’ai dormi au ‘Wanderer Guesthouse': 350 pesos la nuit en dortoir mais ils étaient en plein travaux. A ce prix là ne vous attendez pas à du grand luxe. Ils ont une terrasse avec vu sur le quartier qui est assez sympa.

J’ai repéré trois autres guesthouse situées dans la même rue, ‘Adriatico Street‘:

  • Adriatico Pensionne Inn (pue du cul, des mauvaises reviews sur tripadvisor: bedbugs, vols… à éviter)
  • Where 2 Next Manila Hotel (récent, d’après ce que j’en ai vu. Excellentes reviews sur tripadvisor)

Faites une recherche sur le net avant de venir à Malate car il y en a surement d’autres qui valent le coup (Pink Manila Hostel a de bonnes notes sur Hostelworld).

Où manger et sortir à Malate ?

En remontant Adriatico Street vous verrez sur la droite le gigantesque centre commercial Robinson Mall. Il y a un étage avec un food court (cafétéria) où vous trouverez moult restaurants et fast food pas cher. Je vous recommande d’aller là si vous cherchez quelques chose de bon marché et de sur. Il ferme à 22h.

Évitez les bars karaoke situés dans les rues parallèles à Adriatico Street car ce sont plutôt des bars où rencontrer des prostituées (c’est le quartier rouge de Manila). Juste devant le Wanderer’s Guesthouse il y a un bar en extérieur qui sert aussi des ramens, poulets frits avc du riz… et des bières à 34 pesos.

Autres trucs à savoir:

  • Pensez à imprimer une carte du quartier si vous n’avez pas de guide de voyage. Ça vous fera gagner du temps.
  • A Robinson Mall vous trouverez un magasin japonais Daiso où tout est à 88 pesos. Vous y trouverez vraiment de tout et n’importe quoi, pratique pour vous équiper avant de partir explorer les Philippines.

Malate Philippines 8 Philippines: Malate, le ghetto backpacker de Manila

  • Si vous voulez sortir prendre l’air allez vous balader le long de la promenade qui longe la mer à l’Ouest de Malate (à environ cinq minutes à pied). Faites gaffe aux pickpockets et arnaqueurs. Surtout, ne suivez pas les mecs qui vous propose d’aller au stand de tir, c’est de la grosse arnaque (je me suis fais racketté de 60 €).

Malate Philippines 3 Philippines: Malate, le ghetto backpacker de Manila

  • En continuant au Sud le long de la promenade vous pourrez aller à Sun Cruise où vous pouvez acheter un billet pour Corregidor Island. Croyez-moi ça vaut le coup si jamais vous êtes bloqué plusieurs jours à Manila. Le billet coûte 2300 pesos avec transport, guide, et buffet. Cliquez-ici pour le lien Google Map.
  • En continuant au Nord de Malate vous tomberez sur Intramuros, le vieux quartier de Manila avec l’église San Augustin et le fort espagnol.
  • Si ça vous intéresse, vous trouverez l’arène pour voir les combats de coq à la station de train ‘Libertad’ (demandez aux gens où se trouve le ‘cock pit’).
  • Il semble que le quartier de Makati dispose aussi de logements pas chers pour routards. J’ai juste exploré ce coin de la ville rapidement mais c’est plutôt le quartier des affaires il me semble. Si vous avez des bonnes adresses ou recommandations à Makati merci de laisser un commentaire.
  • Si vous êtes bloqué seulement pour une nuit ou devez prendre une correspondance, mieux vaut dormir à l’aéroport ou trouver un hôtel à coté, ça sera moins compliqué que de vous déplacer jusqu’à Malate.
  • Si vous débarquez vers 2h du mat’, autant attendre le lever du jour à l’aéroport avant de vous lancer vers Malate.
  • Dernière chose: bien qu’il est un côté pratique le quartier de Malate est assez craignos donc ne sortez pas seul et évitez d’être complètement bourré le soir.

Comment aller à Malate ?

En mode normal: depuis l’aéroport, il est possible de prendre un bus au Terminal 3 qui vous emmène jusqu’à Baclaran (un peu plus au Sud de Malate) pour 20 pesos. Le stand de bus est bien indiqué, demandez au staff de l’aéroport de vous aiguiller s’il n’est pas trop occupé à jouer à la PSP ou à envoyer des sms.

Demandez au chauffeur de vous prévenir quand vous êtes à Baclaran. Sinon dites lui que vous allez à Malate, il vous posera à Baclaran de toute manière.

Une fois arrivé à Baclaran, montez dans un jeepney qui vous posera vers Malate. Coût: 10 pesos.

Coût total: 30 pesos.

En mode facile: prenez un taxi depuis l’aéroport, ça devrait vous coûter MOINS de 200 pesos. Évitez les taxis rouges, qui sont plus chers que les blancs et demandez à mettre le compteur (‘meter’ en anglais). Et avant de rentrer dans le taxi, demandez au chauffeur combien ça coûte pour aller jusqu’à Malate. S’il vous sort un prix de plus de 200 pesos, passez au suivant (ou négociez).

Un commentaire »

  1. Julien 3 March 2014 at 16:05 - Reply

    J’avais aussi logé à Malate lors de mon passage à Manille. Le Backpakers était sympa mais la ville vraiment pas top à moins que j’ai manqué des choses. Même le vieux Manille se fait très vite et est sans réel intérêt..

Laisser un commentaire »