Interview: Marc, bilan de son working holiday visa en Australie

Interview de Marc, auteur du site Guide-australie.fr, qui nous dresse le bilan de son working holiday visa en Australie avec quelques conseils pour ceux qui s’apprêtent à partir:

1/ Peux-tu te présenter ?

unnamedJe m’appelle Marc, j’ai 27 ans et je suis consultant en référencement web. Je suis parti en Australie après mes études afin de découvrir un nouveau pays et faire un long et beau voyage.

L’objectif était aussi d’améliorer mon anglais. Sur ce point c’est un peu raté… Je suis parti neuf mois de Février 2012 à Octobre 2012. Je suis arrivé à Sydney avec une amie et nous avons fait un road trip jusqu’à Darwin en longeant la côté Sud et Ouest. Il me manque encore la côte Est que je ferais surement un jour pendant mes vacances.

2/ Tes premières impressions sur le pays ?

A mon arrivée je ne me suis pas senti dépaysé, contrairement à la Thaïlande. Sydney est une grande ville comme on peut en voir partout dans le monde. Le mode de vie est assez différent au niveau du travail. J’ai l’impression que les australiens sont beaucoup moins stressés. Beaucoup font du sport (salle de sport, footing, surf, etc…) avant d’aller au travail.

Niveau nourriture, vous ne trouverez pas les mêmes produits qu’en France. Les fans de fromage seront déçus. N’espérez pas trouver du bon fromage dans les supermarchés australien, ou alors il faudra y mettre le prix. Environ 60$ le kilo pour du boursin par exemple. Et on ne peut pas dire que le boursin soit du VRAI fromage. Et pour les accros d’Oasis, la boisson n’est pas exportée en Australie. Ce qui est le plus étonnant c’est le désert entre chaque « banlieue ». Au bout d’un an, on s’habitue aux longues distances et faire 200km pour aller à un endroit devient un trajet assez court.

3/ Quel a été ton parcours là-bas ?

coral bay en AustralieComme je l’ai dit je suis arrivé à Sydney où je suis resté deux semaines. Après avoir acheté un van, j’ai commencé mon Road trip direction Melbourne où je suis resté deux semaines également, puis Adélaïde pendant un mois, puis Perth pendant deux mois. C’est ici que j’ai commencé mon premier job. J’étais kitchenhand / dishwasher quatre soirs par semaine dans un restaurant italien où j’étais payé 16$ de l’heure.

Je travaillais aussi cinq heures le samedi et dimanche matin à une vingtaine de minutes de Perth où je distribuais des prospectus à moto dans les boites aux lettres. C’était payé 20$ de l’heure. Après avoirs remis de l’argent de côté, direction Darwin. Arrivés là-bas, j’ai retravaillé pendant un mois près de l’aéroport à laver des voitures de location.

4/ As-tu croisé beaucoup de français en Australie ?

Oh oui. J’ai limite rencontré plus de français que d’Australiens !!! J’exagère mais les français sont nombreux et restent très souvent entre eux, un peu comme je l’ai fait. C’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas vraiment amélioré mon anglais. Et je le regrette un peu.

Concernant la mauvaise réputation des français je ne l’ai pas trop ressenti, hormis à Exmouth où dans les magasins il y a des affiches en français qui disent que nous sommes filmés, qu’on risque des poursuites en cas de vol, etc…

5/ Quels animaux australiens as-tu vu pendant ton voyage ?

kangourou australieJ’ai vu beaucoup de kangourous surtout au Cape Range National Park près d’Exmouth. D’ailleurs nous avons eu un accident en van où un kangourou a bondi du bas côté juste devant le van. Il a été impossible de l’éviter. Le kangourou est mort sur le coup et le van a subit quelques dégâts. Nous avons du changer le radiateur qui était percé.

Nous avons évité un accident avec un dingo de justesse également. Nous étions dans le désert du Nullarbor au milieu de nulle part avec aucune voiture aux alentours. C’est à ce moment là que deux dingos qui se poursuivaient ont décidé d’apparaître et de traverser devant nous. L’un est passé a temps et l’autre a pu s’arrêter à temps. Nous sommes passés entre les deux : une seconde avant et c’était l’accident…

Concernant les animaux aquatiques je n’ai pas pu faire de plongée à cause de problème d’oreilles, mais j’ai fait du snorkeling et les poissons sont très colorés. J’ai également vu un banc de dauphins à quelques mètres de la plage près d’Esperance. Ils s’amusaient à sauter dans les vagues.

6/ Des conseils pour ceux qui s’apprêtent à partir en Australie ?

Un voyage aussi long se prépare longtemps à l’avance. Tout d’abord nous avons demandé notre visa à l’ambassade. J’ai d’ailleurs rédigé un article sur le working holiday visa pour ceux qui recherche des informations. Une fois le visa accepté nous avons cherché nos billets. Je ne sais pas quel sont les vols les moins cher, mais lorsque nous avons fait nos recherches, c’était le cercle des voyages. Sinon pour trouver du travail il faut démarcher les magasins ou restaurants ou rechercher sur Internet sur des sites comme gumtree.com.au ou seek.com.au.

Niveau itinéraire, je conseille à tous ceux qui le peuvent de faire la côte Ouest. C’est beaucoup moins connu que la cote Est, mais c’est vraiment magnifique. Pour ceux qui souhaitent renouveler leur WHV, je vous conseille de faire vos trois mois en ferme le plus rapidement possible. Pour ceux n’ayant pas fait les trois mois nécessaires, il existe d’autres moyens de rester en Australie en prenant d’autres visas. Vous trouverez des infos ici.

About the Author

Mat
Créateur de Noobvoyage.fr

Be the first to comment on "Interview: Marc, bilan de son working holiday visa en Australie"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!