Livre: La Plage (Alex Garland, 1996)

La plage alex garland maya bay

  • Date de sortie: 1996
  • Auteur: Alex Garland
  • A lire avant de partir en: Thaïlande

Vu que je viens de finir de le (re)lire en ce premier janvier 2013, il est temps de faire ma première critique de livre sur Noobvoyage, chose que je n’avais pas faite depuis mon bac L, donc ça risque d’être un peu déstructuré mais tant pis, on y va, zou (attention quelques spoiler pas bien méchants):

Résumé

La Plage raconte l’histoire de Richard, un backpacker anglais d’une vingtaine d’années, qui vient de débarquer en Thaïlande. Dans son hôtel à Bangkok il rencontre Daffy, un écossais un peu dérangé qui avant de se suicider en se taillant les veines lui laissera une carte indiquant une plage cachée des touristes sur une île située dans un parc maritime dans le golfe de Thaïlande. Avec un couple de français, il décide de partir à la recherche de cette plage mystérieuse où ils vont découvrir une communauté de voyageurs qui s’y sont installés et qui mènent une vie tranquille, éloignés de tout. Une suite d’évènements va montrer que la vie sur cette plage n’est pas si rose que ça.

Quelques mots sur l’auteur

Alex Garland a commencé à écrire La Plage lorsqu’il avait 23 ans et le livre a été publié quand il en avait 26. Il a voyagé en Inde pour la première fois lorsqu’il avait 17 ans, puis par la suite il a effectué plusieurs voyages en Asie du Sud-Est où il a notamment vécu six mois au Philippines. D’ailleurs, les plages au Nord de Palawan ont étés son inspiration pour celle du livre et ça se ressent bien tout au long du roman qu’il a été un backpacker et qu’il s’est inspiré de personnages et de situations réelles auxquelles il a du faire face durant ses voyages. Comme Richard, il est allé plusieurs fois aux Philippines et il est accro à la clope et aux jeux vidéos (il a écrit un début de scénario pour le film tiré du jeu Halo, et le scénario du jeu Enslaved).

Livre VS film

la plage alex garland critiqueLe livre est sorti en 1996, et malgré une promo minable c’est devenu un best-seller un an plus tard, principalement grâce au bouche à oreille. Il a été traduit en 27 langues et adapté en film par Danny Boyle (levez la main les trois qui ne l’ont pas encore vu). Le film est moyen je trouve.

Beaucoup de passages du livre sont différents ou manquent à l’appel, le héros du film est détestable, des personnages importants sont zappés (Jed en particulier, le « gardien » de l’île). Dans le livre, il n’y a pas d’histoire de fesse avec Sal et Françoise, le héros ne fait que fantasmer sur elle. Et la fin, surtout, est assez différente et je ne pense pas qu’ils auraient pu l’adapter telle quelle au cinéma à moins de devoir rendre le film interdit aux moins de 18 ans.Je trouve que Leonardo DiCaprio n’est pas le bon acteur pour incarner Richard, peut être que Danny Boyle aurait du choisir Ewan MacGregor mais le film aurait été moins rentable (merci Titanic). Et de toute façon ça n’aurait pas changé le fait que l’histoire est moins bien comparée au livre, mais c’est le cas pour la plupart des adaptations de bouquins au ciné donc il fallait s’y attendre.

Au moins, la BO est excellente.

La plage et l’univers backpacker

la plage alex garland critique livre

La dernière fois que je l’avais lu remonte à six ans, bien avant mon premier voyage en Asie du Sud-Est. J’avais adoré ce bouquin (toujours d’ailleurs). Cependant, je vous recommande de le lire APRES avoir voyagé en Thaïlande ou en Asie, car certains passages auront beaucoup plus de sens à vos yeux. Il y a aussi certains endroits évoqués qui se trouvent en Inde et en Indonésie par exemple (parmi lesquels Borobudur, dont je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait être).

L’histoire débute à Khao San Road, à Bangkok, « Backpacker Land » comme le dit Richard dans le livre:

Une chambre de décompression pour ceux qui partent ou arrivent en Thaïlande, une maison à mi-chemin entre l’Est et l’Ouest.

Tout au long du livre on trouvera des références à la culture backpacker, on sent bien que l’auteur à voyagé en Asie du Sud-Est: les rencontres avec d’autres voyageurs de différentes nationalités, échanges d’infos et d’histoires sur les endroits à visiter, et de la drogue, du début à la fin du roman.

Un passage du livre raconte comment Jed, la sentinelle de l’île et Keaty, le pote de Richard, étaient restés dans le même hôtel qui avait brûlé par la faute de Keaty, bien avant que ces deux là ne se rencontre sur l’île en Thaïlande. La première fois que j’avais lu ce passage j’avais trouvé ça tiré par les cheveux (le fait de retrouver quelqu’un par hasard à des milliers de kilomètres je veux dire). Et bien ça m’est arrivé deux fois: la première fois j’étais dans un bar de Bangkok en train de regarder un film quand je vois une fille qui s’approche de moi: une colombienne avec qui j’avais bossé dans une ferme en Australie. La deuxième fois, c’était une allemande à Kho Pha Ngnan avec qui j’avais fait les vendanges, également en Australie. Le monde est petit, j’en ai fait l’expérience.

Bref, pour en revenir au livre…

Thèmes abordés/Interprétations ?

livre la plage alex garlandL’histoire est racontée du point de vue de Richard. La première moitié du livre raconte la recherche de cette île, et à la seconde moitié du livre tout commence à partir en sucette et devient bien plus sombre. Le livre est bien structuré, chaque chapitre étant plutôt court et il n’y a pas de description chiantes même si c’est suffisamment détaillé. Ce que ressent Richard est clairement exprimé et on a l’impression d’être dans ses baskets (ou ses tongues plutôt) et  je pense que j’aurais réagi de la même manière que lui dans certaines situations.

Certains, dont l’auteur lui-même, diront que le livre est une critique des backpackers qui se sentent supérieur au tourisme de masse mais au final ne valent pas mieux (j’en ai rencontré certains spécimens) mais chacun pourra y aller de sa propre interprétation ou sens caché. Perso, je ne trouve pas que dans ce livre les backpackers en prennent trop pour leur grade…

Le livre aborde aussi entre autre le thème de la manipulation et la dureté de la vie en communauté (Sal met certain membres du groupe à l’écart: Jed, les suédois…), la paranoïa (ils flippent tous de voir d’autres backpackers débarquer), l’impossibilité de garder un endroit secret et que tout fini gâché par le tourisme. Malgré un enrobage qui semble hyper paradisiaque, l’histoire est assez sinistre et glauque par moment. La drogue est aussi un sujet qui revient du début à la fin du livre, d’ailleurs je me demande si Alex Garland s’est inspiré d’une histoire vrai lorsque Richard voit le toxico mort sur la plage de Hat Rin et qu’il planque son cadavre (encore un passage zappé dans le film).

Alex garland la plage livre

Richard est obsédé par la guerre du Vietnam, même si je ne comprend pas trop sa fascination je pense qu’il faut remettre ça dans le contexte des années 90 et le fait que Garland ait été élevé avec des films et série traitant de cette guerre. Si La Plage avait été écrit en 2012 je suis sur que Richard aurait été accro à Call of Duty.

Il a aussi des hallucinations où il revoit Daffy, le mec qui se suicide au début de l’histoire et lui donne la carte, peut être car il savait que le fait de la donner a quelqu’un signerait l’arrêt de mort d’un endroit qui de toute façon était condamné à ne plus être gardé secret (vu que même les américains Sammy et Zeff en avait entendu parler avant que Richard n’ai la carte). Ça peut se comprendre lorsque l’on visite Maya Bay en Thaïlande -la plage qui a servi de décor pour le film- le nombre de touriste est hallucinant et gâche la beauté de l’endroit (cela dit vous êtes obligé de lâcher un WOOOW d’admiration la première fois que vous la verrez. Garantie).

Je dois vous avouer aussi que je n’ai pas bien compris pourquoi Daffy apparaissait comme ça tel un fantôme (l’isolation ? la drogue ? Richard est fou ?), c’est peut être le côté du livre que j’ai le moins aimé mais chacun peut y aller de son interprétation.

Conclusion

Un livre culte, difficile à lâcher avant d’avoir lu la fin (si vous allez en Thaïlande vous trouverez des dizaines d’exemplaires d’occaz à Khao San Road, y compris en français).

Donnez moi votre avis.

Note: 5-star-rating (1)

Tags: la plage le livre, livre la plage, livre the beach, la plage alex garland, livre voyage, livre Thaïlande, livre à lire avant d’aller en Thaïlande  critique la plage, critique alex garland, livre Thaïlande, livre The Beach, critique The Beach,

About the Author

Mat

Créateur de Noobvoyage.fr

4 Comments on "Livre: La Plage (Alex Garland, 1996)"

  1. Je n’ai pas lu ce livre. J’ai vu le film lors de sa sortie et je n’ai pas trop accroché. J’etais peu être un peu jeune aussi pour comprendre les subtilité (si il y en a).

    En tout cas, ta critique du livre m’a donné envie de lire l’oeuvre de Alex Garland.

    • Merci pour le com’. Je vais essayer de choper le second livre de Garland dont l’histoire se passe aux Philippines (The Tesseract). J’ai aussi plusieurs critiques de livres ayant l’Inde pour thème que je publierais bientôt.

  2. Salut,
    Ce livre est un de mes préférés, le personnage de Richard nous oblige à nous abandonner et partager les émotions, questionnement et délire de Richard. J’ai vu le film qui est certes nettement moins bien, mais qui se regarde tranquillement.
    Si tu connais d’autres bouquins sur les même thèmes j’aimerai le savoir, cela m’intéresse.
    Concernant les livre sur l’Inde, j’imagine que tu
    as lu « fou de l’inde », mais je me permet de te le conseiller au cas où car il est à mon sens immanquable.
    Bon voyage et merci pour cette critique crevante de justesse.

    • Salut et merci pour le com’. De quel thème tu parles exactement ?
      Fou de l’Inde j’en ai entendu parler, je le lirais certainement. J’ai d’autres critiques de bouquin en cours mais je les mettrais en ligne quand j’aurais le temps (faut vraiment que je me bouge pour faire avancer le site…).

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Sélection de livres et matériel de voyage

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!