Test du DJI Mavic Pro: le meilleur drone pour voyager ?

dji mavic pro test

Test complet du DJI Mavic Pro: le meilleur drone pour voyager ?

Mon avis sur le DJI Mavic Pro, un petit bijou de technologie que j’ai enfin en ma possession et que je vais pouvoir emmener partout en voyage !

(Note: certains liens affiliés indiqués dans cet article mènent vers Amazon mais vous pouvez aussi l’acheter directement sur le site de DJI).

SOMMAIRE

  1. Contenu de la boîte
  2. Caractéristiques
  3. Le DJI Mavic Pro en 10 points-clés
  4. DJI Mavic Pro, Phantom 4 ou Spark: lequel choisir ?
  5. Les accessoires utiles
  6. Les choses à améliorer pour un futur DJI Mavic Pro 2
  7. Verdict
  8. Exemples de photos et vidéos réalisées avec le Mavic Pro

1. CONTENU DE LA BOÎTE

Le Mavic Pro est vendu en deux packs: le pack classique et le pack Fly More (ou Fly More combo), qui propose des accessoires supplémentaires, et que je vous recommande car il offre une réduction d’une centaine d’euros si on veut acheter les mêmes accessoires à part.

Néanmoins, à vous de voir si vous avez vraiment besoin de la sacoche bandoulière, de la station de rechargement, du chargeur voiture ainsi que de l’adaptateur de batterie externe qui permet de rajouter deux ports USB sur une batterie de Mavic Pro pour pouvoir recharger son téléphone ou un autre appareil. Les deux batteries supplémentaires peuvent s’avérer par contre très utiles. Bref, à vous de voir en fonction de votre budget.

ACCESSOIRES INCLUSMAVIC PROBUNDLE FLY MORE
Dronex1x1
radiocommandex1x1
Batteriex1x3
Chargeur de batteriex1x1
Câble d’alimentationx1x1
Hélices (paires)x3x5
Câble RC Lightning, USB Type C, Micro USBx1x1
Carte Micro SD 16 Gbx1x1
Glissière câble RC petite & grandex2x2
Station de recharge de batteriex1
Adaptateur batterie externex1
Chargeur voiturex1
Sac bandoulièrex1


2. CARACTÉRISTIQUES & FICHE TECHNIQUE

Voici les caractéristiques principales du DJI Mavic Pro. Vous trouverez la fiche technique complète sur le site de DJI.

  • Vidéo 4K UHD (4096 x 2160 24 images par seconde) et Full HD 1080p à 96 ips maximum
  • Format vidéo: MP4/MOV
  • Résolution photo: 12.0 MP (jpeg & RAW)
  • Dimensions: 83 x 83 x 198 mm
  • Stabilisateur nacelle 3 axes
  • Distance de vol: 7000 mètres (en théorie)
  • Altitude de vol maximum: 6000 mètres (toujours en théorie)
  • Vitesse de vol 36 km/h (65 Km/h en mode Sport)
  • Peut se contrôler via la radiocommande ou smartphone
  • Compatibilité Android et IOS (avec l’application DJI GO 4) MAIS optimisé pour IOS
  • GPS intégré
  • Carte micro SD: jusqu’à 64 Go maximum
  • Autonomie: 27 minutes de vol
  • Puissance batterie: 3830 mAh
  • Temps de charge de la batterie: 1h20
  • Poids: 743 g (avec carte mini SD et batterie) / 515 g (sans batterie)
  • Poids de la batterie seule: 233 g
  • Coloris: Gris, Blanc ou Platiné
  • Prix: voir sur Amazon.fr

Le Mavic Pro vu d’en dessous. La caméra se trouve juste devant l’entrée d’air du ventilo, penser à bien enlever la bulle de protection en plastique avant de voler !

3. LE DJI MAVIC PRO EN 10 POINTS-CLÉS

Pour faire ce test du Mavic Pro, j’ai pris en compte dix critères qui me semblent importants:

1. DESIGN: le look du Mavic est vraiment classe, on dirait un gadget tout droit sorti de Batman ou d’un film de science-fiction. Sa qualité de construction est excellente, le plastique est résistant et fait pour durer. Il dispose de bras et d’hélices repliables grâce à des charnières, ce qui permet de l’emporter partout avec soi. Une fois replié, il fait à peu près la taille d’une bouteille d’eau. Le seul reproche que je pourrais lui faire est la fragilité de construction de la nacelle de la caméra, pour le transport elle se coince avec un petit élément en plastique difficile à remettre en place mais qu’il est absolument nécessaire d’utiliser lorsqu’on veut transporter le drone dans un sac. La cloche en plastique qui englobe la caméra permet de protéger celle-ci en transport mais il faut l’enlever en vol sinon la nacelle ne pourra pas bouger complètement (mais je sais que certains la laisse en vol…).

En dehors de la nacelle, le Mavic Pro donne vraiment une impression de solidité dans un design très classe.

2. RADIOCOMMANDE: Très ergonomique, les adeptes de jeux vidéos trouveront leurs marques facilement: elle possède deux joysticks, sur la partie latérale gauche une molette qui permet de changer l’orientation de la caméra verticalement et juste au-dessus un bouton de tranche pour enregistrer une vidéo. Sur la partie latérale droite, il y a une petite molette qui permet de gérer l’exposition de la caméra,  et un bouton de tranche pour prendre une photo.

La radiocommande possède aussi un écran Oled qui affiche diverses informations: vitesse, distance au sol, altitude, distance de vol, force du signal, mode de vol…

La télécommande du Mavic Pro peut se déplier afin d’embarquer n’importe quel smartphone récent (il est fourni avec un câble connecteur lightning, micro USB ainsi que USB C). Toutefois, il est optimisé pour les appareils Apple comme c’est indiqué sur la boîte. Une fois l’application DJI GO 4 téléchargée sur son smartphone, il suffit de l’ouvrir et le drone sera automatiquement détecté et le retour vidéo de la caméra s’affiche sur l’écran du smartphone. On aura donc deux écrans: celui de la radiocommande, et celui du smartphone qui permettra de voir où on se dirige. Toutefois, avec un smartphone de petite taille, l’accès aux menus n’est pas évident: on peut aussi connecter un Ipad mini pour profiter d’une meilleure visibilité.

Un bouton permet aussi d’incliner la caméra à la verticale automatiquement, pour filmer ou photographier tout ce qui se passe juste en dessous de l’appareil.

On peut aussi piloter le drone depuis le smartphone sans la radiocommande, mais il faudra se limiter à une distance maximale d’environ 100 mètres entre le smartphone et le drone (penser à activer le bouton Wifi sur le côté du drone).

3. PORTÉE ET VITESSE: Sur le papier la portée est de 7000 mètres grâce à un nouveau système de transmission vidéo de DJI appelé OcuSync, bien plus fort que le WIfi et qui étend la portée maximale et renforce la résistance aux interférences. Malgré la distance, je n’ai jamais eu de soucis de transmission sur mon écran de smartphone (j’ai dû aller à 2km au maximum). Il existe des petits amplificateurs de signal qui serviront surtout dans les zones avec beaucoup d’interférences, mais je n’ai pas essayé pour voir ce que ça vaut (voir ici).

Concernant la vitesse, pour les adeptes de sensations fortes le mode sport permet de voler juqu’à 64km/h, mais attention car les fonctionnalités de tracking et d’évitement d’obstacle sont désactivées et il faut être super (mais vraiment !) prudent. D’ailleurs, les seules fois où j’ai failli planter le drone, j’étais en mode sport… À éviter donc, à moins d’être dans une zone sans aucun obstacle.

4. FONCTIONNALITÉS: plusieurs modes de vol intelligents sont disponibles grâce à l’application DJI GO 4:

  • Le mode Normal: c’est le pilote qui contrôle son drone avec les joysticks.
  • Le mode Geste: comme le DJI Spark, on peut diriger le Mavic à la main en effectuant des gestes.
  • Le mode Tapfly:  pour voler dans une direction désignée sans utiliser la radiocommande.
  • Le mode Active track: le Mavic Pro va suivre automatiquement une personne ou un objet en mouvement, soit en ligne droite, soit en réalisant un cercle autour.
  • le mode Follow me: même chose que l’Active Track le drone suit la personne en possession de la radio commande.
  • Le mode Avion/Fixed Wing: permet de contrôler le drone et de filmer comme si on était dans un avion: il avance alors tout seul, mais attention il faut alors beaucoup de place pour tourner car il ne fait pas une rotation sur lui-même. À utiliser en espace dégagé.
  • Le mode Suivi du terrain: permet de maintenir une hauteur au-dessus du sol (entre 1 et 13 mètres). L’inclinaison ne doit pas dépasser les 20°.
  • Le mode Trépied: pour donner un effet cinématographique à ses plans vidéos.
  • Le mode Point d’intérêt: pour faire un 360° autour de quelque chose.
  • Le mode Waypoint: permet d’enregistrer un chemin de vol en suivants différents points sur la carte que l’on aura préalablement défini.

5. AUTONOMIE ET BATTERIES: L’autonomie est très bonne pour un appareil de cette taille puisque DJI annonce 27 min mais dans les faits on peut voler entre 20 et 25 minutes. Arrivé à 23% de batterie, la radiocommande émet un bip-bip très énervant. Les batteries sont dites ‘intelligentes’, c’est a dire qu’elles se déchargent automatiquement lorsque l’on n’utilise pas l’appareil pendant un long moment. Il faut prévoir au moins d’avoir deux batteries pour se faire des sessions de vols intéressantes.

6. VIDÉO ET 4K: le Mavic Pro peut filmer en 4K à 30 images par seconde mais il faudra bien sûr l’écran qui va avec pour lire le contenu. Que ce soit en 4K ou en full HD, l’image étant stabilisée sur une nacelle trois axes, la stabilisation offre un rendu cinématographique. Le résultat est vraiment bluffant. On peut aussi réaliser des ralentis grâce à un mode à 96 ips en full HD. Ne pas s’attendre toutefois à une qualité d’image de dingue vu la taille minuscule du capteur: ça reste correct mais loin d’être parfait, notamment quand il fait sombre. Il ne faut pas oublier aussi d’appuyer sur l’écran de votre téléphone pour faire la mise au point… Imaginez, si vous faites un plan de dix minutes et qu’au final l’image est floue…

7. QUALITÉ PHOTO: La résolution de la caméra est de 12 mégapixels et peut shooter en RAW, pratique si on veut faire des retouches. Comme pour la vidéo, ne pas s’attendre à des images dignes d’un appareil reflex, on sent bien les limitations du capteur et le résultat reste très correct, du moins si vous voulez faire de la photo amateur ou pour poster des photos de voyage sur Instagram, par exemple. Comme pour la vidéo, pensez à faire la mise au point avant de décoller !

8. STABILITÉ EN VOL, RÉSISTANCE AU VENT ET DÉTECTEUR D’OBSTACLES: ce qui impressionne avec le Mavic Pro, c’est sa stabilité. Je l’ai essayé un jour de vent fort, l’appareil arrivait très bien à se stabiliser malgré de grosses bourrasques (bon ce n’est pas recommandé de voler par un temps pareil mais j’étais curieux). Le détecteur d’obstacle avant du Mavic le fait s’arrêter automatiquement pour éviter la collision s’il capte un obstacle devant lui. C’est impressionnant à voir la première fois, surtout si on le fait voler dans notre direction, il s’arrête net ! Par contre, si vous reculez ou que vous faites un travelling sur le côté et qu’il y a un arbre, le drone ne le verra pas et il risque de se le prendre.

9. FACILITÉ D’UTILISATION: le Mavic Pro est super simple à utiliser après deux ou trois essais. Bien sur, il vous faudra un peu d’entrainement pour acquérir les automatismes et ne rien oublier au moment du décollage (charger les batteries, son smartphone et la radiocommande, enlever la bulle de protection, faire la calibration…). Les hélices du drone se déplient toutes seules au démarrage avec la force centrifuge. Une fois décollé, le drone se stabilisera à une certaine hauteur, puis ce sera à vous de piloter le drone avec la radiocommande afin de lui faire faire ce que vous voulez.

Seul point compliqué: il faut trouver un endroit plat et dégagé pour procéder au décollage (personnellement je le pose sur ma mallette Smatree et le fait décoller et atterrir dessus). Il est aussi possible de le faire décoller et atterrir depuis sa main, mais cela demande un peu de pratique pour ne pas se trancher les doigts. Les tapis de décollage peuvent s’avérer pratiques mais sont chiant à ranger. Quant aux rallonges de pieds, même si elles semblent pratiques elles peuvent provoquer des erreurs du capteur d’obstacle.

10. UTILITÉ: Au final, à qui conviendra le Mavic Pro ? Ce drone s’adresse surtout à ceux qui veulent faire des prises de vues de qualité correcte en déplacement, par exemple les voyageurs qui veulent faire des vidéos de type vlog de voyage, ou alors pour prendre des photos que l’on postera sur Instagram. La compacité de l’appareil fait qu’on peut l’emmener en rando ou en vacances. Cependant, le capteur est limité et pour une utilisation vraiment pro il faudra passer à un appareil plus cher et disposant d’une meilleure caméra.

On pourra aussi trouver d’autres utilités au Mavic, comme pour faire des photos immobilières ou vérifier l’état d’une toiture. En résumé, il faudra avoir une idée précise de ce que l’on voudra en faire avant de l’acheter car vu son prix il serait dommage de le laisser traîner dans un coin. Le second problème concerne aussi les batteries car elles perdent de leur puissance si elles ne sont pas utilisées régulièrement. Une fois le Mavic Pro en votre possession, il faudra donc le faire voler régulièrement (au minimum une fois par mois je dirais). La bonne nouvelle, c’est qu’on en devient vite accro et que l’on a envie de l’emmener partout pour le faire voler à chaque fois que le ciel est dégagé.

avis dji mavic pro

L’emplacement pour la carte mémoire micro SD

4. DJI MAVIC PRO, PHANTOM 4 OU DJI SPARK: LEQUEL CHOISIR ?

Voyons les points de différences par rapport au Mavic Pro:

Le DJI Spark: Les plus: moins cher que le Mavic Pro, peut décoller et atterrir depuis sa main (mais bien moins dangereux que le Mavic Pro), nacelle et caméra plus solides que le Mavic Pro, plus léger et petit que le Mavic Pro.

Les moins: temps de vol limité à 16 minutes théoriques (donc forcément moins en condition d’utilisation réelle – batteries supplémentaires obligatoires !), caméra moins bonne que le Mavic, pas de format RAW en photo ni de 4K en vidéo.

Le DJI Phantom 4: Les plus: caméra qui offre de meilleure performance (surtout en vidéo), mode ralenti à 120 ips en full HD, stabilisation numérique en temps réel, champ de vision plus grand, image de meilleure qualité en basse lumière, plus stable et beaucoup plus rapide en vol que le Mavic Pro (vitesse max de 72km/h), autonomie un poil meilleure (28 min).

Les moins: son poids (1,4 kg) et son encombrement (y compris pour sa radiocommande), retour vidéo moins bon que celui du Mavic Pro.

Le Mavic Pro Platinum: pas de vraie nouveauté, c’est quasiment le même que le Mavic Pro à part pour quelques détails: la couleur qui change (un peu plus claire), une autonomie meilleure de… trois minutes, et enfin de nouvelles hélices qui font moins de bruit (mais que l’on peut acheter à part et monter sur le Mavic Pro normal). Et c’est tout !

En résumé, vous voulez le meilleur drone possible en terme de qualité vidéo et le poids n’est pas un problème pour vous: prenez le Phantom 4. Vous voulez découvrir l’univers du drone avec un appareil accessible et moins délicat à manipuler que le Mavic Pro, pour vous amuser de temps en temps ? Optez pour le DJI Spark.

Je n’ai pas parlé du DJI Inspire 2, mais il joue dans une catégorie vraiment à part…

5. ACCESSOIRES UTILES

Note: les liens mènent vers Amazon.fr

Le Mavic Pro est fourni de base avec tous les éléments essentiels pour le faire voler (radiocommande, batterie, carte SD). Il faudra par contre posséder un smartphone récent pour afficher le retour vidéo. Voici quelques accessoires qui pourront améliorer votre expérience avec le Mavic:

Une sacoche rigide Smatree: c’est celle que je possède, elle est chère mais de bonne qualité et résistante, et elle permet de transporter le Mavic accompagné de trois batteries. Elle possède également un emplacement pour la radiocommande ainsi que le chargeur. L’avantage de cette sacoche c’est que je l’utilise pour faire décoller mon Mavic Pro. Pour l’atterrissage il faut être précis mais je réussis à le faire atterrir dessus à chaque fois !

Une batterie de rechange: pour bien profiter du Mavic Pro, il faut posséder au moins deux voire trois batteries car le temps de vol est assez court. Même si théoriquement il est de 27 minutes, l’appareil signale bien avant que la batterie est faible et qu’il faut le faire revenir à son point de départ, donc en réalité on tourne davantage autour de 20-25 minutes. Les batteries coûtent assez cher (100€) donc prenez-en soin et faites voler votre drone régulièrement pour conserver les batteries en bon état.

Des sacoches ignifugées pour batteries: indispensable pour transporter ses batteries en avion car résistantes au feu, si jamais ces dernières viennent à cramer inopinément.

Un chargeur HUB: permet de recharger plusieurs batteries à la suite (et pas en même temps !), pratique pour éviter de se lever la nuit si vous devez filmer le lendemain. Le chargeur de batterie Hensych permet par contre de recharger jusqu’à trois batteries en simultanée, ainsi que la radiocommande.

Le chargeur de voiture peut s’avérer utile en roadtrip, si on n’a pas accès à des prises électriques régulièrement.

Des hélices de rechange: ce n’est pas l’élément le plus cher donc autant en avoir de côté. Celles du Mavic Pro Platinum sont compatibles avec le Mavic Pro et font un peu moins de bruit.

Une carte SD de 64Go: le Mavic Pro est déjà fourni de base avec une carte SD de 16 Go mais on en vient vite à bout, surtout si on veut filmer en 4K. Le Mavic Pro n’accepte pas les cartes de 128 Go, seulement jusqu’à 64 Go.

Des protections d’hélices: si vous voulez faire voler votre drone en intérieur (ce que je déconseille), mais si vous désirez un peu plus de sécurité pour vous ou les gens autour ça peut être utile.

Un amplificateur de signal: ce sont de petits éléments qui s’installent sur la radiocommande et permettent d’améliorer la portée du signal de celle-ci

Des filtres ND ou polarisants: ces filtres se posent facilement sur l’objectif de la caméra et permettent d’améliorer le rendu des couleurs, un peu comme des lunettes de soleil.

Enfin, on peut aussi customiser son Mavic Pro avec des autocollants, il y en a pour tous les goûts !

mavic pro test

La très fragile nacelle et la caméra du Mavic Pro

6. LES CHOSES À AMÉLIORER POUR UN FUTUR DJI MAVIC PRO 2

Le Mavic Pro est déjà un drone génial, mais il n’est pas parfait (presque on va dire !). Le Mavic Pro Platinum n’étant qu’une simple évolution par rapport au premier, voici ce qui pourrait changer sur un futur DJI Mavic Pro 2:

  • Une batterie qui dure plus longtemps: 27 minutes, c’est assez et pas assez en même temps, si vous envisagez de l’utiliser beaucoup il faudra de toute façon racheter des batteries supplémentaires pour votre Mavic Pro.
  • Encore plus compact: ça risque d’être difficile mais pourquoi pas, pour améliorer la transportabilité du drone mais ça pourrait jouer sur sa stabilité par vent fort.
  • Un capteur amélioré: je pense que c’est vraiment le point qui poussera les acheteurs du premier Mavic Pro à investir dans un Mavic Pro 2, la qualité d’image pouvant être grandement améliorée.
  • Des capteurs d’obstacle latéraux: un point qui pourrait vraiment être une amélioration majeure, et qui permettrait de se sentir encore plus en sécurité en faisant voler le drone, car moins de risques de le crasher.

7. VERDICT

+ LES PLUS 

+ Design vraiment classe et compact
+ Facilité d’utilisation
+ Ultra stable et réactif
+ Nombreux modes de vol pratiques
+ Finition de qualité

– LES MOINS 

– Nacelle trop fragile
– Pas de capteurs sur les côtés (risque de collision)
– Application DJI GO optimisée pour Iphones et Ipad, pas pour Android
– Qualité d’image ‘juste’ correcte
– Mise au point automatique pas top

 


Ok, le DJI Mavic Pro est cher, mais c’est un drone de qualité qui en a sous le capot. Il est impressionnant par sa facilité d’utilisation, même pour quelqu’un qui n’a jamais touché un drone de sa vie, et il dispose de fonctionnalités pratiques pour se lancer dans la photo ou la vidéo aérienne. Si vous aimez voyager et que vous voulez rapporter de belles images de vos voyages, c’est le drone quasi-parfait. 

NOTE:  ♥♥♥♥♥


_

8. EXEMPLES DE PHOTOS ET VIDÉOS RÉALISÉES AVEC LE MAVIC PRO

Voici quelques exemples de photos et de vidéos réalisées grâce au Mavic Pro. Bien évidemment elles ont étés retouchées, mais cela montre bien ce qu’il est possible de faire grâce à au drone de DJI.

Coogee Beach, Australie

Rocca Pia, Italie

Cape Town, Afrique du Sud

TAGS: dji mavic pro test, dji mavic test, mavic pro test, test dji mavic pro, test dji mavic, mavic pro dji test, test drone mavic pro, test drone mavic, drone dji mavic test, test drone dji mavic, mavic test dji, dji mavic pro avis, avis mavic pro, avis dji mavic pro

About the Author

Mat
Créateur de Noobvoyage.fr

Be the first to comment on "Test du DJI Mavic Pro: le meilleur drone pour voyager ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!