Matériel: Test du Panasonic Lumix GX80

panasonic lumix gx80 test

J’ai profité d’un voyage en Thaïlande pour tester l’appareil photo hybride Panasonic Lumix GX80. Voici mes impressions accompagnées de quelques conseils et astuces pour bien l’utiliser.

SOMMAIRE

  1. Caractéristiques
  2. Le Panasonic Lumix GX80 en 10 points clés
  3. Quels accessoires et objectifs choisir
  4. GX80, G80 ou GX800 ?
  5. Verdict
  6. Liens utiles
  7. Images & vidéo

1. CARACTÉRISTIQUES

Voici les caractéristiques principales de l’appareil. Vous trouverez la fiche technique complète sur le site de Panasonic.

  • Capteur Live MOS type 4/3 sans filtre passe-bas
  • 16 mégapixels
  • Sensibilité ISO: 200 à 25600 ISO
  • Stabilisation d’image 5 axes (en photo et vidéo)
  • Non tropicalisé
  • Flash intégré
  • Viseur électronique LCD
  • Écran orientable & tactile de 7,6 cm (1040K pixels)
  • Autonomie d’environ 290 photos
  • Rechargement par port micro USB
  • Mode HDR, silencieux, photo 4K, post-focus, recadrage 4k Live, intervallomètre (timelapse), animation image par image, retouche des RAW, recadrage
  • Mode vidéo 4k à 25 ou 24 ips (débit de 100mb/s) et full HD à 50 ou 25 ips (pas de 60 ips !)
  • Sortie vidéo micro HDMI (pour brancher directement sur une TV HD ou 4K)
  • Pas de prise pour micro externe
  • Wi-Fi
  • Poids: 426 g (avec carte SD + batterie)
  • Disponible en gris ou en noir
  • Prix: 579 € (voir sur Amazon.fr)

2. LE PANASONIC LUMIX GX80 EN 10 POINTS CLÉS

1. Ergonomie et design: Le truc qui m’a frappé le plus la première fois que j’ai pris le GX80 en main, c’est son poids: l’appareil est en effet assez lourd en comparaison avec mon Sony a6000, mais ça s’explique par la présence du stabilisateur 5 axes. Si vraiment vous recherchez la légèreté et la compacité, il faudra vous orienter vers le Panasonic Lumix GX800, qui possède la même qualité d’image mais n’as pas de stabilisation 5 axes ni de viseur électronique. Autre point à prendre en compte sur le GX80: il dispose d’une poignée minuscule ! Autant dire qu’il faut faire très attention à ne pas le lâcher lorsque vous le tenez d’une seule main !!! Pour avoir une poignée digne de ce nom, il faudra alors s’intéresser au G80, qui ressemble davantage à un appareil reflex mais qui offre une prise en main bien meilleure que le GX80.

2. Fonctionnalités: De ce côté le GX80 envoie du lourd: 4K superbe, stabilisation sur 5 axes, écran tactile très réactif et précis, mode intervallomètre (timelapse), déclenchement silencieux pour photographier discrètement, viseur électronique (pas aussi bon que ceux des hybrides Sony mais il fait le boulot)… Le GX80 dispose aussi de tout un tas de fonctionnalités propres à Panasonic mais que je ne trouve pas vraiment utiles et qui sont plutôt gadget comme la fonction ‘Photo 4K‘, la fonction ‘Post focus‘ et le mode ‘Recadrage 4K live‘ (voir plus bas). Cela dit, vu le concentré de fonctionnalité embarqué dans le GX80 et le prix auquel il est vendu, le rapport qualité-prix est excellent.

3. Stabilisation 5 axes: Comme mentionné ci-dessus le GX80 possède un stabilisateur 5 axes qui permet de supprimer les flous de mouvement, ce qui s’avère pratique en particulier si vous zoomez sur des sujets éloignés. La stabilisation 5 axes fonctionne également en mode vidéo (HD ou 4K) et combinée à la stabilisation 2 axes de certains objectifs Panasonic, le résultat est bluffant, c’est comme si on utilisait une steadycam ! J’ai essayé de filmer en marchant dans la rue et l’image reste stable, il y a très peu de vibration, bref c’est tout simplement génial, même si le prix à payer pour profiter de cette stabilisation 5 axes est un poids plus lourd.

4. Autofocus: Bon en photo, mais en vidéo la mise au point automatique est très lente sur ce GX80 (mais c’est aussi le cas avec le G80 et le GX800), surtout si on la compare avec le Sony a6300 ou a6500 par exemple. Si vous souhaitez l’utiliser pour faire des vlogs, il faudra davantage s’orienter vers un appareil Sony ou Canon.

5. Qualité des images: De base, le format d’image est de 4:3 et de seulement 16 mégapixels. Il est possible de passer au format 3:2 mais l’image est alors réduite à 14 mégapixels, ou alors en 16:9 et alors l’image passe à 12 mégapixels. Vu qu’on parle là d’un capteur micro 4/3 il ne faut pas s’attendre à des miracles en basse lumières, mais lorsque la luminosité est suffisante les images sont très belles, très détaillées et le rendu des couleurs est superbe (surtout avec le 25mm f1.7 que j’ai utilisé la plupart du temps pour ce test).

Bref à vous de voir si ça correspond au type de photo que vous voulez faire et si vous êtes prêt à faire le compromis sur le faible nombre de pixels et le grain apparent lorsqu’on monte en ISO. Bien évidemment on peut photographier en RAW, et il y a deux niveaux de compression pour les jpeg. On peut même retoucher les fichiers RAW directement dans l’appareil: ça reste assez basique et un peu moins ergonomique que les retouches des RAW des appareils Nikon mais c’est suffisant.

6. Mode vidéo: Il y a deux formats d’enregistrement disponibles: AVCHD ou MP4. En AVCHD vous êtes limité à 1920×1080 à 50 ou 24 images /secondes, alors qu’en MP4 vous pouvez filmer en 4K à 3840×2160 à 25 ou 24 ips à 100 Mbits/s. Pour avoir regardé mes vidéos de voyage en Thaïlande sur une TV 4K, je peux vous dire que le résultat est assez incroyable et m’a définitivement donné envie de continuer à filmer en 4K. On voit des détails de dingue ! On peut aussi utiliser 17 filtres créatifs durant l’enregistrement de vidéo (rendu rétro, sépia, noir & blanc…). Si vous comptez faire de la vidéo 4K, pensez à acheter une carte SD très rapide et d’une taille conséquente car les fichiers 4K prennent énormément de place.

Un mot sur le mode Recadrage 4K live: il permet de faire un effet de mouvement panoramique de gauche à droite ou de droite à gauche, ou en zoom/dézoomant, idéalement en placant l’appareil sur un support stable. La vidéo est filmée en 4K puis recadrée au format 1920×1080. Pour que ce soit plus parlant, voici un exemple en vidéo sur Youtube.

7. Autonomie: un peu moins de 300 photos avec une batterie, c’est très court ! Surtout que c’est sans compter si vous faites de la vidéo 4K. Une batterie supplémentaire est donc quasi-obligatoire si vous voulez l’emmener en voyage et faire de la photo et vidéo. La bonne nouvelle c’est que l’appareil peut être rechargé via son port micro-usb, donc pas besoin d’un chargeur externe si vous comptez ne pas trop vous encombrer, et on peut aussi le recharger grâce à une batterie externe style powerbank.

8. Connectivités: Là on à vraiment le minimum: un port micro HDMI, un port micro USB et une griffe porte accessoire et c’est tout. L’emplacement des cartes SD se trouve dans le compartiment batterie, sous l’appareil. Pour ceux qui voudraient faire du vlogging ou de la vidéo avec du son de très bonne qualité, sachez qu’il n’y a pas de port micro-externe.

9. Écran & Menus: L’écran offre une image très nette, il est tactile et super réactif ! Grâce à cela la navigation dans les menus se fait simplement en touchant l’écran (pas comme sur le Sony a6500…). Concernant les menus, on aime ou pas, honnêtement je trouve que c’est beaucoup plus clair que les menus des appareils Sony mais pas autant que les menus Nikon. Cela dit il y a beaucoup d’options et de configuration possibles.

10. Viseur électronique: Je le trouve un peu moins bon que ceux des hybrides Sony, mais il fait le boulot. On peut garder l’oeil collé au viseur et tout en touchant l’écran avec son pouce sélectionner l’endroit ou on veut faire la mise au point, ce qui est plutôt cool.

3. QUELS ACCESSOIRES ET OBJECTIFS CHOISIR POUR SON GX80 ?

Objectifs recommandés

L’appareil est vendu sans boitier ou en kit avec le 12-32mm, le 12-32mm & le 35-100mm, ou avec le 14-140mm.

TOP 5 des objectifs que je recommande

Vous trouverez davantage d’infos dans cet article: Les meilleurs objectifs monture 4/3 à posséder

Accessoires recommandés

4. PANASONIC LUMIX GX80, G80 OU GX800 ? LEQUEL CHOISIR ?

Panasonic propose deux autres appareils hybrides avec la même qualité d’image et quasiment les mêmes fonctionnalités que le GX80, mais aux gabarits différents: le G80, qui possède une poignée et qui ressemble davantage à un appareil reflex, et le GX800 qui est un poids plume, n’a pas du tout de poignée ni de stabilisation 5 axes. Les trois appareils peuvent cependant filmer en 4K et possèdent le même capteur. Ce tableau comparatif pourra vous aider à y voir plus clair (les différences principales avec le GX80 sont indiquées en jaune):

  GX80 G80 GX800
Capteur Live MOS type 4/3 sans filtre passe-bas
16 mégapixels
Live MOS type 4/3 sans filtre passe-bas
16 mégapixels
Live MOS type 4/3 sans filtre passe-bas
16 mégapixels
Poids 426 g 505g 269g
Type d’écran inclinable articulé inclinable à 180°
Tactile oui oui oui
Viseur électronique oui oui non
Stabilisateur 5 axes oui oui non
Durée de la batterie 290 images 330 images (mode éco: 800 images) 210 images
Vidéo 4k oui oui oui
Tropicalisé non oui non
Prix (boîtier seul) 579€ 889€ 499€

5. VERDICT

Le Panasonic Lumix GX80 est un excellent hybride, vendu à un prix raisonnable vu toutes les fonctionnalités qu’il possède (vidéo 4K, stabilisation 5 axes, déclenchement silencieux…). Bref, il est quasi irréprochable à part pour son absence de grip qui fait défaut je trouve, surtout qu’il n’est pas un poids léger comparé à d’autres appareils hybrides (il est plus lourd que le Sony a6000 et a6300 par exemple). Le point le plus important à prendre en compte au final, c’est de voir si le capteur Micro 4/3 et la limite de 16 mégapixels correspondent à vos exigences en photographie: ce sont les concessions à faire pour avoir un hybride et des objectifs aussi compact… Sinon, il faudra passer vers un appareil avec un capteur APSC ou un plein format pour avoir plus de pixels et une meilleure qualité d’image en basse lumière.

LES PLUS:

+ Mode vidéo 4K superbe
+ Stabilisation 5 axes très pratique pour la vidéo
+ Compact
+ Rapidité d’allumage
+ Écran tactile très réactif
+ Beaucoup de fonctionnalités
+ Chargement par Micro USB
+ Rapport qualité-prix

LES MOINS:

– Absence de vrai grip
– Un peu lourd 
– Seulement 16 mégapixels
– Durée de la batterie
– Mise au point vidéo plutôt lente

NOTE:  ♥♥♥♥

6. LIENS UTILES

7. IMAGES & VIDÉOS

Tous les exemples de photos suivantes sortent directement de l’appareil au format jpeg et n’ont pas été retouchées (sauf le recadrage en 16/9 pour certaines). Elles ont toutes étés faites avec l’excellent 25mm f1.7 que je recommande grandement !

About the Author

Mat

Créateur de Noobvoyage.fr

Be the first to comment on "Matériel: Test du Panasonic Lumix GX80"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!