Impressions sur Florence et Bologne en Italie: bons plans, trucs à éviter…

photo florence italie

Après un week-end de quatre jours passé à Florence et Bologne en Italie, voici mes impressions et mes conseils pour visiter ces deux villes:

Comment aller à Florence ?

Si vous avez un petit budget, le moins cher est de prendre un billet pour Bologne puis de prendre ensuite le train ou le bus jusqu’à Florence. Je vous rassure, c’est hyper facile:

Depuis l’aéroport de Bologne, le billet de bus jusqu’à Florence coûte 20 euros si vous l’achetez au guichet ‘information‘ situé juste après après la zone où on récupère les bagages. Si vous payez directement en montant à bord du bus, il vous en coutera 25 euros.

comment aller à florence

Le nom du bus est ‘Appennino shuttle‘. Suivez les panneaux ‘bus to other cities‘ pour trouver l’arrêt. Plus d’infos ici.

Le trajet aéroport de Bologne => Florence dure une heure et demi environ.

En route, j’ai bien vu la différence avec Naples, la première ville d’Italie que j’ai visité cette année. C’est carrément plus propre et entretenu ! Le paysage est joli, c’est très vert.

Le bus vous dépose à la gare de Florence. Si vous voulez gagner du temps, faites comme moi et allez prendre directement votre ticket de train pour revenir à Bologne.

Le TGV Florence => Bologne met 37 minutes et le billet coûte 24 euros. On peut acheter les billets à l’avance, grâce à un distributeur en plusieurs langues et choisir sa date et horaires de départ. Enfin, quand vous arrivez à la gare de Bologne, vous pouvez prendre un shuttle bus qui vous emmène à l’aéroport pour six euros (25 minutes de trajet environ).

Première impressions sur Florence:

Si comme moi vous vous paumez, n’hésitez pas à demander votre chemin. Je pensais que le centre ville se trouvait du coté des murailles près de la gare, alors qu’il s’agissait d’un forteresse.

Une fois sur le bon chemin, on commence à voir des bâtiments intéressants. Si vous avez joué à Assassin’s Creed 2, vous reconnaîtrez certainement certains bâtiments qu’on retrouve dans le jeu vidéo.

florence plus belle ville du monde

Mon hôtel se situait près de Santa Croce, et en chemin je suis passé devant le Duomo. Y’a pas à dire, ça en jette (conseils pour visiter le dôme: cliquez ici)

Première impressions sur Bologne:

L’aéroport: propre et moderne. Beaucoup de restaurants et magasins, d’ailleurs le premier truc que j’ai fait en arrivant a été de manger une pizza.

Honnêtement, je m’attendais à une ville de vieux avec pas grand chose à voir mais je me suis bien trompé ! Si vous prenez l’avion à Bologne, ça vaut le coup de visiter la ville.

bologne italie

Se déplacer à Florence: Florence est une super petite ville, propre, facile à faire à pied. Si vous avez seulement un week end, je recommande tout de même de louer un vélo car on a vite mal au pied. Il y a des parkings à vélo gratuits un peu partout.

Se déplacer à Bologne: tout se fait à pied. On rejoint le centre ville depuis la gare en 25 minutes environ, par la grande avenue Via dell’Indipendenza. Les grandes arcades permettent d’éviter le soleil. Il y a un bus qui fait le tour des principaux sites touristiques ainsi qu’un petit train.

Les touristes et locaux:

à Florence: énormément de touristes. Beaucoup de chinois, coréens et plein d’américains. Les florentins sont plutôt sympa, rien à redire. C’est une ville étudiante et il y a beaucoup de jeunes qui font la fête le soir. Ça peut être un peu bruyant selon où se situe votre hôtel. La nuit, il y a beaucoup de monde dans les rues et les magasins ferment très tard, même à minuit on peu déguster un bon gellato ou un panini. Enfin, même si la ville est hyper touristique, les vendeurs de souvenirs sont plutôt calmes et on est pas constamment harcelé, ce qui est une bonne chose.

à Bologne: beaucoup moins de touristes qu’à Florence. Peu de monde dans les rues la journée (sauf devant les magasins de Gelatto), peut-être à cause de la chaleur, mais la ville prend vie dès que le soleil se couche et il y a plein de monde dans les bars et restaurants, ça devient très vivant et animé.

Où manger: à Florence, j’ai retenu deux endroits en particulier: le mercato centrale, avec son food court à l’étage. Il est ouvert le dimanche. On peut y déguster pizza et autres spécialités italiennes.

All’Antico Vinaio: un restaurant de panini excellents où je me suis arrêté car il y avait du monde qui faisait la queue (woa le mouton): leurs sandwich sont à 5 euros et si vous me permettez l’expression, ils déchirent sa mère.

Sinon, on trouve quelques supérettes où acheter de quoi boire et manger.

à Bologne: je n’ai pas retenu un endroits précis mais il y a du choix. Allez-y au feeling. Si vous avez un bon restau pas cher à recommander à Bologne, laissez un commentaire.

Les endroits à visiter:

à Florence: Pour voir un top plus détaillé des endroits à visiter à Florence, cliquez-ici.

monuments florence

  • Le duomo (plus d’infos ici): le site incontournable de Florence. Le billet pour aller en haut coûte 10 euros et comprend l’entrée au dôme, au campanile, au baptistère et au musée du dôme (fermé jusqu’en novembre 2015). Pensez bien à acheter votre ticket avant de faire la queue ! La vue est superbe d’en haut mais attention, c’est vite fatiguant de grimper les 463 marches, surtout si vous enchaînez ensuite avec la montée en haut de la tour du campanile. Ne loupez pas le baptistère, l’intérieur vaut le coup d’oeil.
  • Les musées: Les deux musées principaux sont la Galleria dell’Accademia et la Galleria degli Uffizi (appellé aussi ‘Uffizi‘). Pensez à prendre votre ticket à l’avance, vous pouvez le réserver par le net ou demander à votre hôtel de le réserver par téléphone pour vous.

Quelques trucs gratuits à faire: voir le coucher de soleil depuis le ponte s. Trinita. On a une belle vue sur le Ponte Vecchio.

  • Aller voir le coucher de soleil depuis la piazzale Michelangelo. Énormément de monde, mais la vue est incroyable. Attendez qu’il fasse sombre pour voir les bâtiments de la ville s’illuminer. Pensez à prendre un pique nique avec vous. C’est un bon spot pour les photographes. Si vous avez le temps, visiter l’église San Miniato Al Monte qui se trouve plus au Sud de la piazzale Michelangelo.

florence que visiter

  • La Piazza della Signoria: une place superbe avec des statues magnifiques, juste devant le Palazzo Vecchio (on peut rentrer à l’intérieur du Palazzo Vecchio gratuitement).

visiter florence

Le truc à éviter à Florence: le jardin de Boboli. A 10 euros, c’est de la grosse arnaque. Rien de spécial dans ce parc mal entretenu, à part la vue peut-être, mais on a la même depuis la piazza Michaleangelo. Un panini de chez All’Antico Vinaio vous laissera un meilleur souvenir. Autre chose que je ne recommande pas: la biblioteca Laurenziana. Pas super intéressant à visiter.

Bologne se visite en une journée. Il y a quelques endroits intéressants à faire:

La tour Asinelli (97,2 mètres): on peut aller au sommet de la plus haute des deux tours jumelles. L’entrée coûte 3 euros. Un truc indiqué dans le Lonely Planet que je confirme: c’est juste hyper flippant. La montée se fait par des vieux escaliers qui grincent et qui donnent sur le vide à l’intérieur de la tour, avec à certains endroits des trous dans les murs qui font qu’on se prend  des courants d’air en pleine face. Si vous avez des enfants, j’éviterais de le faire, mais ce n’est que mon avis. La vue est belle, mais qu’est-ce que c’est flippant… à éviter si vous avez le vertige.

D’en haut, on peut voir le Sanctuaire Madonna di San Luca: c’est le bâtiment qu’on aperçoit au loin sur une colline. Il se visite, on peut y aller soit à pied soit en bus. Apparement la montée à pied est sympa (environ 5km).

visiter bologne italie

Un truc à ne pas louper: la Via Santo Stefano, qui va du Palazzo della Mercanzia jusqu’à la Basilique Santo Stefano: levez le nez en l’air et vous verrez des centaines de visages sculptés sur les murs.

bologne en italie

Les canaux de Bologne: je m’attendais à un truc cool, mais ça a été la déception. Rien de spécial à voir, pas besoin d’user ses semelles pour y aller.

Le Budget à prévoir:

Comme je l’ai dit au début, mieux vaut prendre un aller-retour pour Bologne puis prendre le bus jusqu’à Florence (20 euros / 1h30).

Notez qu’il est quasi impossible de tout visiter Florence en un week-end, et que ça peut revenir vite cher ! Rien que le ticket pour le dôme coûte 10 euros (qui inclus la tour campanile, le musée du Duomo et le baptistère). L’entrée de la galleria del Accademia coûte 8 euros. L’entrée au parc Boboli, 10 euros !

Il y a un pass pour tous les musées et jardins qui coûte 72 euros donc si vous comptez visiter beaucoup de choses, ça peut valoir le coup.

Enfin, les musées à Florence sont gratuits le premier dimanche de chaque mois.

Quelques conseils pour visiter Florence et Bologne:

  • Pensez à réserver vos tickets pour les sites touristiques avant d’y aller.
  • Vérifiez bien les horaires et jours d’ouvertures.
  • Se lever très tôt le matin pour faire la queue aux principaux sites !
  • Les musées sont gratuits le premier dimanche de chaque mois.
  • Les sacs sont interdits à la Galleria del Accademia.

En résumé:

Ce que j’ai aimé:

  • à Florence: petite ville agréable, superbes monuments, propre et bonne bouffe.
  • à Bologne: ville sympa, moins de touristes qu’à Florence, beaucoup de monde dans les rues le soir, très vivante.

Ce que je n’ai pas aimé:

  • à Florence: le jardin Boboli, à éviter. Beaucoup de touristes en général, mais c’est normal. Les prix d’entrées au musées et sites touristiques. Peu d’espaces verts.
  • à Bologne: rien à signaler… Un peu déçu par les canaux, pas très intéressant à voir.

Liens:

About the Author

Mat
Créateur de Noobvoyage.fr

1 Comment on "Impressions sur Florence et Bologne en Italie: bons plans, trucs à éviter…"

  1. Merci beaucoup pour tous ces conseils très utiles et qui complètent bien le site du Routard !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!