Test du Sony Alpha 7 III: mon premier plein format !

avis sony alpha 7 3

Test Sony Alpha 7 III: mon premier plein format !

Ça y est, j’ai craqué… depuis le temps que je le voulais, j’ai enfin acheté le Sony A7 III (aussi connu sous le nom de α7 III ou ILCE-7M3, ou encore Alpha 7 Mark 3). C’est mon tout premier appareil photo plein format ! Est-ce que cela valait le coup de débourser autant d’argent pour cet appareil ? J’ai profité d’un road trip en Suisse, Autriche et Italie pour le tester. Attention, ce test intéressera plutôt les amateurs que les professionnels de la photo: pas de langage hyper technique compliqué ici, on va simplement voir si il est adapté à votre type de photo.

Si le Sony A7 III vous intéresse, vous le trouverez en stock sur Amazon France ou sur Amazon Canada.

SOMMAIRE

  1. Caractéristiques
  2. Le Sony a7 III en 10 points clés
  3. Le plein format, ça vaut vraiment le coup ?
  4. Verdict
  5. Liens utiles
  6. Conseils et guide d’utilisation du Sony A7 III
  7. Quels accessoires et objectifs choisir pour son Sony A7 III
  8. Exemples d’images

1. CARACTÉRISTIQUES

Voici les caractéristiques principales du Sony Alpha 7 III. Vous trouverez la fiche technique complète sur le site de Sony.

  • Capteur CMOS Exmor R, plein format 35 mm
  • 24,2 mégapixels
  • Sensibilité ISO: 100 – 51 200 (gamme étendue de 50 à 204 800 ISO)
  • Stabilisation d’image 5 axes (en photo et vidéo)
  • Deux ports pour carte SD dont un pour carte UHS-II
  • Résistant à la poussière et à l’humidité (mais pas tropicalisé à 100%)
  • Pas de flash intégré
  • Viseur électronique LCD
  • Objectifs: Sony type E
  • Mode silencieux
  • Écran orientable & tactile de 7,5 cm
  • Autonomie d’environ 700 photos (2x plus que les anciens A7)
  • Rechargement par port micro USB
  • Mode vidéo 4k HDR à 25 ips (débit de 100mb/s) et full HD à 50 ou 25 ips (pas de 60 ips !)
  • Format vidéo AVCHD et XAVC-S
  • Mode S&Q pour faire des timelapse ou des ralentis
  • Sortie vidéo micro HDMI
  • Prise casque et micro externe
  • Wi-Fi & Bluetooth
  • Poids: 650 g (avec carte SD + batterie)
  • Disponible seulement en noir
  • Prix: voir prix actuel sur Amazon.fr

2. LE SONY A7 III EN 10 POINTS CLÉS

1. Ergonomie et design: À première vue, j’avoue que ça n’a pas été le coup de foudre avec cet Alpha 7 III: l’appareil est vraiment lourd, presque 1kg sur la balance avec l’objectif 55mm f/1.8 et la batterie (j’entend déjà ceux qui ont un reflex plein format rigoler au fond de la salle), et le design est assez froid et angulaire, on dirait une grosse brique noire.

Deuxième point noir, le grip que je trouve bien moins confortable que mon ancien Nikon D5600 (le top niveau confort de prise en main). Contrairement à ce dernier, j’ai mon petit doigt qui se balade dans le vide lorsque je tiens mon Sony A7 M3: j’ai d’ailleurs du acheter une poignée de la marque Meike qui améliore la prise en main mais rajoute 80g au poids total. Pour info, Sony vend également une poignée supplémentaire, la GP-X1EM, pour presque 150 € alors que celle de Meike coûte trois fois moins chère !

Pour les points positifs, il y a énormément de boutons de réglages, et la molette située à l’avant de la poignée est super pratique. Le joystick s’avère aussi très pratique pour faire la mise au point (c’est la première fois que j’en utilise un sur un appareil photo).

Le nouvel emplacement du bouton d’enregistrement vidéo est quand à lui mal situé je trouve, car trop près du bouton AF-ON (ça demande un temps d’adaptation).

2. Fonctionnalités: On a tout ce qui devient standard sur un appareil photo hybride en 2018: un mode vidéo 4K HDR limité à 30 images par secondes, la stabilisation sur 5 axes, un écran plus ou moins tactile (lire plus bas), un viseur électronique apparemment moins bon que celui du Sony A9 ou A7R III mais qui fait le boulot (je n’ai absolument pas eu à m’en plaindre durant mon test), et un mode de déclenchement silencieux extrêmement pratique. Un mode intéressant que l’on retrouve sur la molette principale est le S&Q (Slow & Quick), qui permet de faire des timelapse ou de filmer en slow motion. Les résultats sont assez sympas et fun à faire, je dois dire.

3. Stabilisation 5 axes: C’est ce qui rajoute du poids à l’appareil. En mode vidéo, l’effet est bien moins bluffant que la stabilisation des hybrides Lumix, ou là on a vraiment l’impression de tenir une Steadycam.

4. Autofocus: Rien à redire, c’est ce qui se fait de mieux, tout appareil confondu semblerait-il. d’autres tests en parlent mieux que moi.

5. Qualité des images: Si on zappe directement le 28-70mm pour passer sur un objectif à focale fixe ou bien un 24-105mm, la qualité d’image est fabuleuse. Comme mentionné au-dessus, le passage d’un capteur APS-C à un capteur plein format se voit directement sur les jpegs, même sans être un fou de la technique. Il y a aussi plusieurs styles créatifs entièrement customisables qui offrent des rendus sympas. Attention au poids des fichiers en RAW: pas moins de 40mo la photo si on choisi l’option Type fichier RAW: ‘Non compressé’.

6. Mode vidéo: Je ne (toujours) pas un pro de la vidéo, pourtant j’avais prévu de m’intéresser au montage et à la vidéo cette année. Le bouton de déclenchement vidéo à changé de place par rapport aux anciens Sony A7, même si je ne le trouve pas mieux qu’avant car difficilement accessible et situé juste à côté du bouton AF-ON. Dommage qu’il n’y ait pas de mode 60ips pour la 4K, ilfaudra certainement attendre le Sony A7SIII pour cela.

7. Autonomie: Dites adieu aux anciennes batteries Sony ! Cette fois-ci elles tiennent bien plus longtemps et on peut passer 2-3 jours à shooter des photos sans avoir à recharger. Attention toutefois si vous utilisez principalement le Sony A7 3 pour faire de la vidéo (et surtout de la 4K), il faudra dans ce cas acheter une batterie supplémentaire. À noter que le Sony alpha 7 3 peut être rechargé via le port micro-usb

8. Connectivités: on trouve tout ce qu’il faut: un port micro HDMI, un port micro USB, une prise casque, une prise micro externe et une griffe porte accessoire. Le compartiment pour les cartes SD se trouve sur le coté droit de l’appareil, et on peut en utiliser deux en simultané pour enregistrer ses photos et vidéos. Ça intéressera surtout les photographes professionnels, de mariages par exemple, qui ne veulent par risquer d’avoir une carte SD foireuse (ça peut arriver !).

9. Écran & Menus:  Sans être exceptionnel, l’écran fait le boulot. Dommage que les menus ne soit pas tactile, c’est vraiment dommage pour un appareil à plus de 2000€. Impossible donc de naviguer dans les menus en touchant l’écran, par contre on peut faire la mise au point avec son doigt. Pratique.

Pas mal de monde se plaint des menus Sony qui sont bordélique, mais la vérité c’est qu’il y a une tonne d’option de customisation. C’est plutôt une bonne chose, non ? De plus, on peut assigner de nombreux raccourcis aux boutons du boîtiers, bref c’est vraiment un bon point même si ça peut encore être amélioré (une icone vidéo dans les menus pour la vidéo, c’est pourtant pas compliqué à faire et plus intuitif, non ? – là je m’adresse à Sony).

10. Viseur électronique: Rien à redire, il fait le taf. Ceux des Sony A9 et A7RIII sont aussi mieux semblerait-il… mais bon, il faut bien marquer la différence avec les autres hybrides de la marque.

3. LE PLEIN FORMAT, ÇA VAUT VRAIMENT LE COUP ?

Je ne vais pas vous mentir, j’ai acheté ce Sony A7 III car j’étais vraiment curieux de voir ce que cela donnait de shooter avec un plein format. Jusqu’à présent, je n’ai utilisé que des appareils reflex et hybrides à capteur APS-C ou micro 4/3. Un truc important à savoir, même si c’est le cas pour tous les appareils photos, c’est que l’objectif est bien plus important que le boitier. J’ai donc testé mon A7 III avec l’objectif de base fourni avec l’appareil, le 28-70mm: je vais être honnête, ne vous attendez pas à des résultats incroyables avec cet objectif.

Par contre, j’ai acheté le 55mm f/1.8 et là, quelle claque ! On se rend compte que tout ce qu’on dit sur les plein format est vrai: on a un bokeh de fou, comme je n’en ai jamais eu sur un appareil à capteur APS-C, la plage dynamique est top (c’est-à-dire qu’on distingue bien plus les détails dans les scènes très contrastées, si on photographie un ciel nuageux par exemple), la qualité de l’image reste excellente même en montant très haut dans les ISO, et on peut utiliser son appareil même lorsqu’il fait très sombre, sans aucun problème. Et un simple photographe amateur comme moi l’a constaté directement sur les premières photos prises au format jpeg !

Alors oui, le plein format offre des images bien plus belles que les APSC. Après, il faut savoir que malgré la réduction en taille des boîtiers sans miroirs, la taille des objectifs n’a guère été réduite et l’ensemble boitier + objectif reste assez lourd. Autre point important: le capteur étant bien plus grand que celui d’un micro 4/3 ou d’un APS-C, il faudra faire très attention à ne pas le laisser exposé trop longtemps lorsque vous changez d’objectif car il peut prendre très vite la poussière !

4. VERDICT

Si comme moi vous voulez passer sur du plein-format, vous allez être scotché par les résultat obtenus avec le Sony A7III. Bien sûr, il faudra investir dans des objectifs de qualité, mais le rendu des images est vraiment meilleurs que sur un appareil à capteur APS-C. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir investi sur le plein format avant !

Attention au budget assez conséquent tout de même… si voulez absolument voir ce que donne un capteur plein format et que vous n’avez pas besoin de filmer en 4K, pourquoi ne pas acheter plutôt un Sony A7 ou A7 II d’occasion ?

Sachez que Nikon, Canon et même Panasonic se lancent aussi sur le marché des appareils hybrides à capteur plein-format, même si ça va être difficile de battre Sony si on prend en compte la technologie incluse dans le boitier pour ce prix-là… mais la prise en main des appareils concurrents semble bien meilleure que le A7 III (je n’aime décidément pas sa poignée, pas confortable).

Bref, Sony fait très fort avec ce A7III, et si vous voulez passer un autre cap en photographie, foncez sans hésiter !

LES PLUS:

+ Qualité d’image superbe, même en basse lumière
+ Deux ports pour carte SD
+ Autofocus ultra rapide
+ Beaucoup d’options de customisation
+ Durée de la batterie
+ Mode silencieux
+ Chargement par Micro USB
+ Très bon rapport qualité-prix (même si il reste assez cher pour l’instant)

LES MOINS:

– Pas de chargeur inclus
– Un peu lourd 
– Écran semi tactile (pas de navigation dans les menus)
– Menus assez fouillis
– Poignée pas confortable 

NOTE:  ♥♥♥♥♥

6. LIENS UTILES

4. CONSEILS D’UTILISATION POUR LE SONY A7 III

Si vous venez juste d’acheter le Sony Alpha 7 3, voici quelques modifications que j’utilise et que je vous invite à faire dans les menus:

  • tout d’abord, je vous invite tout d’abord à visiter cette page du site officiel Sony où vous pourrez télécharger le manuel du Sony Alpha 7 III et où vous trouverez les dernières mises-à-jour du firmware.
  • Onglet 1 page 1/14 => Qualité Jpeg => Extra fine (permet d’avoir la meilleure qualité d’image si vous shootez en jpeg)
  • Onglet 1 page 6/14 => Illuminateur AF => OFF. C’est la lumière rouge énervante qui sert à aider pour la mise au point lorsqu’il y a peu de lumière, et vous fait repérer à 20 mètres à la ronde.
  • Onglet 2 page 6/9 => Quadrillage => Grille règle des tiers
  • Onglet 2 page 9/9 => Signal sonore => OFF
  • Onglet 3 page 1/2 => Mode avion => ON (permet de gagner un peu de batterie)
  • Onglet 5 page 1/7 => Luminosité d’écran => +2 (dépend si il y a du soleil ou pas !)
  • Onglet 5 page 2/7 => Qualité d’affichage => Élevée
  • Onglet 5 page 2/7 => Fonctionnem. tactile => ON (permet d’activer la mise au point en touchant l’écran tactile – devrait être sur ON de base, sérieux Sony WTF?!
  • Onglet 5 page 5/7 => Définir nom d. fichier => A73 (ou ce que vous voulez)

À savoir: La page 12/14 du premier onglet est là où vous trouverez les options pour tout ce qui est couleur, balance des blancs et modes créatifs.

Pour shooter en HDR, il faut aller dans le premier onglet, page 12/14, cliquer sur Profil d’image (tout en bas), puis descendre jusqu’à PP10.

Engin, la dernière page (celle avec l’étoile) est la plus intéressante car c’est là que vous pouvez customiser les réglages rapides que vous préférez ! Cliquez simplement sur ‘Ajouter un élément’ puis choisissez parmi les 32 pages les options sur lesquelles vous voulez faire un raccourci que vous retrouverez tout le temps sur cette page (on peut aussi modifier l’ordre d’apparition).

 

4. QUELS ACCESSOIRES ET OBJECTIFS CHOISIR POUR SON SONY A7 III ?

Tous les liens suivants mènent vers Amazon.fr

Objectifs recommandés

L’appareil est vendu sans boitier ou en kit avec le 28-70mm.

TOP 5 des objectifs que je recommande

Vous trouverez davantage d’infos dans cet article: Les meilleurs objectifs pour Sony A7III

Accessoires recommandés

7. EXEMPLES D’IMAGES

Les exemples de photos suivantes sortent directement de l’appareil au format jpeg et n’ont pas été retouchées, à part pour réduire la taille et les charger sur le blog (d’où la qualité qui peut être moindre que les jpeg originaux). Elles ont toutes étés prises avec l’excellent 55mm f/1.8 (voir sur Amazon.fr), fortement recommandé !

Orta San Giulo, Italie

Petit essai en basse lumière

Hallstatt, Autriche

Dolomites, Italie

Innsbruck, Autriche

 

Note: les liens produits de cet article mènent vers Amazon.fr  

About the Author

Mat
Créateur de Noobvoyage.fr

Be the first to comment on "Test du Sony Alpha 7 III: mon premier plein format !"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!