Péninsule du Yucatan (Mexique): itinéraire de voyage, conseils, budget…

carnet de voyage mexique

Au programme de ce carnet de voyage dans la péninsule du Yucatán (à l’est du Mexique): temples, plages, plongée, et comme d’habitude mes impressions, des anecdotes ainsi que plein de bons conseils si vous partez au Mexique pour la toute première fois.

Si vous avez la flemme de lire le pavé, allez directement en bas de page pour voir le résumé de ce voyage et mon avis sur la péninsule du Yucatán.

(Photos prises avec un Sony a6000 + objectif grand angle 10-18 mm et sigma 60 mm)

Mon itinéraire

Mon itinéraire de deux semaines au Mexique a été le suivant:

  • Cancún (plages)
  • Valladolid (cenotes, temple de Ek Balam, Chichen Itza)
  • Mérida (pour visiter les ruines d’Uxmal)
  • Tulum (temples, ruines de Coba, cenotes)
  • Playa del Carmen (plage, plongée)
  • Cozumel (snorkelling, plongée)
  • retour à Cancún
  • journée à Isla Mujeres (plage et snorkelling)
  • Cancún (départ)

J’avais prévu d’aller à Campeche puis de descendre jusqu’au Guatemala mais ça ne s’est pas fait, manque de temps et galère à organiser. Autre regret: ne pas avoir eu le temps de visiter les ruines de Calakmul. Ça sera pour une prochaine fois !

Premières impressions

J’avoue que je flippais un peu avant d’y aller car j’avais en tête le gros cliché des gangs mexicains, des flics corrompus qui vous rackettent et le plus effrayant, le risque d’attraper une diarrhée fulgurante en cours de route. Que nenni ! Le Yucatán est plutôt sûre (en même temps je suis sorti très peu le soir), il y a des flics partout mais ils ne m’ont jamais rien demandé et je ne suis jamais tombé malade.

Si comme moi vous êtes un habitué de l’Asie du sud-est, sachez que le Mexique est bien moins destroy que la Thaïlande ou les Philippines par exemple: routes et trottoirs bien entretenues, ça ne klaxonne pas dans tous les sens, les voitures s’arrêtent pour laisser passer les piétons, les gares routières sont modernes, toilettes publiques relativement clean et surtout, les Mexicains sont sympas et il y a moins d’arnaques qu’en Asie. C’est très américanisé. Il est donc très facile d’y voyager, encore plus si vous parlez un peu espagnol.

Un truc qui m’a étonné aussi c’est leur gazon: comment il peut être aussi vert et bien taillé ? Ha, et il y a aussi beaucoup de supérettes comme 7eleven, Oxxo… pratiques pour acheter à boire ou à manger (surtout des chips, soda et autres cochonneries).

Déroulement de mon voyage

Vol Paris – Miami – Cancún:

Départ le 31 décembre à 7h (France), arrivée le 31 décembre à 20h à Cancún.  Le billet étant moins cher si on passe par Miami, il a fallu que je fasse un visa électronique pour les USA (appelé ‘ESTA’) sur internet. Ça coûte 14 $. Facile à obtenir.

Le vol Paris => Miami a duré presque 10 heures, puis le vol Miami => Cancún environ 2h. Il y a plein de contrôle à faire à l’aéroport de Miami, c’est extrêmement chiant. Si vous avez les moyens de vous payer un vol direct sans passer par les USA, faites-le !

Arrivée à Cancún:

Débarqué à l’aéroport à 20h, aucun bureau de change d’ouvert. J’ai réussi à retirer 4000 pesos à un distributeur malgré tout.

Attention, les minivans qui mènent en ville coûtent hyper chère (60 USD). Mieux vaut partager un taxi avec d’autres personnes, ce que j’ai fait. Le centre-ville de Cancún est loin de la plage, où on y trouve seulement des hôtels de luxe pour Américains. Si vous logez dans le centre de Cancún, il faut donc prendre un bus pour se rendre à la plage (bus R1 ou R2 pour la ‘zona hoteleras‘, environ 10 pesos). Petite promenade le soir malgré que j’étais complètement déglingué par le décalage horaire, mais vu que c’était le réveillon du nouvel an autant en profiter. Ambiance festive donc, surtout vers la zone des bars et boîtes dont le fameux Coco bongo.

La plage de Cancún est très belle, en particulier vers Playa Tortuga. Le sable est super blanc et on peut y voir des iguanes plutôt balaises qui prennent le soleil sur des rochers. Le mieux est de s’y rendre très tôt le matin, quand il y a peu de touristes.

plage cancun mexique

La gare routière de Cancún pour se rendre dans d’autres villes du Mexique est un gros bâtiment blanc avec une indication ‘ADO’ en rouge.

gare cancun

Valladolid:

Le billet de bus Cancún => Valladolid m’a coûté 200 pesos. Les routes sont toutes droites et bordées de forêts basses, avec une limite de vitesse à 110 km/h. Environ 2 heures de route depuis Cancún pour rejoindre Valladolid. Le bus est très spacieux, propre, avec la clim’ et on peut regarder la tv pour passer le temps.

Valladolid est une petite ville mais il y a beaucoup de circulation. C’est le point de départ pour les ruines de Ek Balam (je recommande !), et il y a de nombreux cenotes pas très loin (dont un dans le centre-ville). Pour info un cenote c’est une piscine naturelle d’eau douce, soit à l’air libre ou dans une grotte.

Valladolid est une ville très petite et se visite en une après-midi, mais elle est très agréable et on peut facilement y rester plusieurs jours si on cherche un endroit relax et moins chaud que Cancún. Depuis Valladolid on peut aussi se rendre facilement au site de Chichen Itza.

valladolid mexique

La ville en elle-même est assez jolie.

Un restaurant que je vous conseille à Valladolid: Squimz (près de la gare routière, très facile à trouver).

Les ruines de Ek Balam: 

Je reviendrai plus en détail dans un article dédié aux ruines de Ek Balam mais sachez que ça vaut le coup, en particulier si c’est le premier temple que vous visiterez au Mexique car on peut monter au sommet de la pyramide principale pour voir une superbe vue à 360° de la forêt alentour (chose impossible à faire à Chichen Itza). Il y a aussi un cenote situé juste à côté (dans l’enceinte du site archéologique) que vous devez absolument voir après la visite des ruines ! Pensez à prendre votre maillot de bain !

ek balam ruines

Plus d’infos sur Ek Balam en cliquant ici.

Les cenotes autour de Valladolid:

Il y plusieurs cenotes qui sont accessibles soit en taxi collectivo, soit en vélo depuis le centre de Valladolid:

Les cenotes de Samula et X’keken (prononcer ‘shikéken‘): les deux sont situés sur le même site, c’est hyper touristique donc évitez d’y aller un dimanche. Ces cenotes sont en fait dans des grottes avec très peu de lumière, perso je n’ai pas aimé. Si vous devez en choisir un seul, visitez celui de Samula (on peut payer séparément ou pour les deux, 90 pesos).

Sur la route qui mène à Samula et X’keken, vous passerez devant le cenote à ciel ouvert de Samaal: il est magnifique ! (entrée 50 pesos).

Il y a même un cenote situé dans le centre de Valladolid (30 pesos l’entrée). Je le recommande également (voir photo ci-dessous):

cenote valladolid mexique

Je parle plus précisément des cenotes dans cet article.

Chichen Itza:

Très touristique ! Le bus depuis Valladolid coûte 26 pesos et met environ 50 minutes pour se rendre au site. Il y a énormément de marchand de souvenirs, mais ils ne sont pas agressifs et ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé le plus en visitant Chichen Itza. Personnellement, ce n’est pas le site archéologique que j’ai préféré: la pyramide principale est très belle mais on ne peut monter sur aucun temple pour admirer la vue contrairement à Uxmal et Ek Balam (normal me direz-vous, pour ne pas abîmer les ruines, mais c’est dommage).

chichen itza yucatan mexique

Plus d’infos sur Chichen Itza ici.

Merida:

Arrivée sous la pluie à Mérida. Deux heures de route depuis Valladolid. C’est bien plus grand et étalé, beaucoup de monde, de trafic et de pollution. J’ai fait une visite de la ville avec un bus touristique (2 heures).

bus merida mexique

On passe dans une avenue avec beaucoup de belles maisons, mais rien de sensationnel. Je n’aime pas trop cette ville et elle me fait regretter d’être parti de Valladolid où je me sentais bien. Pas eu le temps de faire le musée Maya, malheureusement, il semble que ça soit un must à visiter.

Direction Uxmal le lendemain (1h15 de route depuis Mérida). Le site est moins étalé que Chichen Itza mais carrément plus beau. Il y a de nombreux iguanes. On peut aussi monter sur certains temples pour profiter de la vue. Perso si on me demande de revisiter un site archéologique, entre Chichen Itza et Uxmal, je choisirais Uxmal sans hésiter.

Le retour vers Mérida est compliqué, obligé d’attendre deux heures au bord de la route… depuis Uxmal il est aussi possible de repartir directement vers Campeche. Je donne plus d’infos sur Uxmal ici.

uxmal mexique

Tulum:

Après Mérida, retour à l’Est et direction Tulum (4 heures de bus). Le centre de Tulum, situé le long d’une grande avenue, est loin de la plage (30 min. en vélo de location, pensez à prendre une lampe frontale pour le retour).

tulum yucatan

Pour accéder aux ruines, comptez dix minutes en vélo de location depuis le centre via une piste cyclable aménagée le long de la route. Les ruines sont très touristiques, ça se visite très rapidement et il y fait extrêmement chaud. Si vous avez un temps limité, vous pouvez les zapper. On peut y faire de jolies photos mais c’est surfait.

temples tulum yucatan

Depuis Tulum on peut visiter également les ruines de Coba: si vous avez visité Chichen Itza, Uxmal ou Ek Balam, vous pouvez zapper. C’est infesté de moustique et à part la grande pyramide, rien de spécial à voir (bon courage à ceux qui veulent visiter le site à pied, location de vélo grandement recommandée – pour pas très cher).

ruines coba

Je reviens plus en détail sur les ruines de Coba ici.

Dernière activité que j’ai faite à Tulum, le Grand Cenote. Très sympa à visiter, quoique le prix d’entrée… ouch. 200 pesos, contre 50 pesos pour les cenotes autour de Valladolid.

On peut aussi y faire de la plongée, quoique les plongeurs que je regardais sortir de l’eau n’avaient pas l’air super enthousiastes. De plus, en nageant en snokellin à la surface on peut voir les plongeurs éclairer le fond de la grotte et aussi profiter de la vue… bref, si vous êtes plongeur amateur avec un petit budget, je recommande plutôt de garder votre argent pour Cozumel. Le cenote ‘Dos Ojos‘ est aussi accessible depuis Tulum (15 minutes) mais je n’y suis pas allé.

J’ai failli oublier, je suis également allé à la plage d’Akumal pour y voir les tortues de mer. Dommage que la visibilité était pourrie (j’en ai vu deux quand même). De toute façon, si vous allez à Cozumel, vous verrez certainement des tortues.

Playa del Carmen:

Aussi touristique que Cancún, voire davantage. C’est un peu plus ramassé aussi, avec une grande rue pleine de magasins (H&M etc…) et beaucoup de touristes.

J’y ai fait deux plongées avec Phocea Diving, un dive shop tenu par des français découvert grâce au guide du Routard. Staff très sympa, j’ai pu bénéficier de -10% sur présentation du guide du routard (deux plongées pour 1540 pesos). Je vous recommande plutôt de plonger à Cozumel si vous voulez voir des spots plus impressionnants.

Pour les plus courageux, on peut voir des requins bouledogue à certaines périodes (se renseigner au dive shop). Pour en revenir à Playa del Carmen, la plage est belle mais sent mauvais. Il y a un côté de la plage qui est bien pourri d’ailleurs, avec une eau complètement marron.

playa del carmen mexique

Conseil: un bon spot pour voir le lever de soleil depuis Playa Del Carmen à l’étage du bâtiment ou prendre les ferrys (en haut de l’escalator).

Cozumel:

Accessible de Playa del Carmen, Cozumel est réputée pour ses spots de plongée et de snorkelling. Si vous ne faites ni l’un ni l’autre, je ne vois honnêtement aucune raison d’y aller. Le billet de ferry aller-retour depuis Playa Del Carmen coûte 245 pesos et met 30 minutes.

Lorsque vous sortez du ferry, vous verrez une longue promenade qui longe le bord de mer avec que des magasins de luxe destinés aux touristes qui débarquent des paquebots. Évitez les restaurants et bars qui sont directement situés près du ferry, les prix sont bien trop chers.

cozumel mexique

Arrivée à Cozumel, tout frais débarqué du ferry

Concernant le snorkelling et la plongée, c’est simple, c’est un des meilleurs endroits où je suis allé au monde. J’ai fait une sortie snorkelling avec Chala Michal snorkelling adventure où on est allé sur trois spots différents, j’ai vu une raie aigle, une tortue, une langouste et plusieurs requins nourrices. Et la visibilité était extra. L’excursion a été dégotée au pif via un rabatteur près du quai d’arrivée, je recommande malgré cette compagnie tout car ils sont pro et le capitaine a su repérer pas mal de bestioles. Réservez directement par téléphone ou via le net plutôt que par un rabatteur à qui vous devrez payer une commission.

Pour la plongée, je suis retourné chez Phocea Diving car ils ont aussi une agence à Cozumel. Staff très sympa et parlant français, on a fait deux spots différents: colombia (qui m’a rappelé la grande barrière de corail en Australie) et Paseo del cedral (fort courant, visibilité incroyable, deux tortues énormes, une raie aigle et plusieurs requins nourrices). Vous pouvez voir la vidéo que j’ai faite ici.

Cancún et Isla Mujeres:

Fin de voyage à Cancún avec une journée passée à Isla Mujeres, accessibles en 20 minutes depuis Cancún. La playa Norte est magnifique.

plage isla mujeres mexique

J’y ai fait un circuit en snorkelling (400 pesos mais trouvable à 330 pesos) qui nous a emmené sur le spot du ‘museo subacuatico‘, où on peut voir plusieurs dizaines de statues de forme humaine placées au fond de l’eau. Sympa à faire mais difficile de voir les visages des statues depuis la surface, de plus elles sont quasi toutes recouvertes d’algues.

Départ du Mexique et retour en France:

Transit via Philadelphie aux USA où le douanier a failli garder les bouteilles de Tequila que ma copine avait achetées au Duty Free. Je vous jure que je n’invente rien, le mec avait un pif boursouflé d’alcoolique comme j’en ai rarement vu et j’étais sûr qu’il voulait se garder les bouteilles pour lui. Heureusement, ma copine a pu repasser les check-in pour expédier les bouteilles.

Fin du voyage !

Quelques conseils en vrac pour voyager au Mexique

  • Attention au décalage horaire entre la moitié Est et Ouest du Yucatán ! À cause de cela j’ai raté mon bus pour Valladolid, donc lorsque vous arrivez à Cancún demandez bien quelle heure il est !
  • le ‘X’ dans certains noms se prononce ‘chi’ ou ‘ch’: X’keken se prononce ‘chikeken’, Uxmal se prononce ‘Ouch mal’.
  • Évitez de bourrer les chiottes mexicains avec du PQ car ils se bouchent facilement !
  • Les vélos de location sont pourris et n’ont souvent pas de freins (faut freiner avec les pédales)
Gare routière de Mérida

Gare routière de Mérida

Budget pour le Mexique

  • D’après les calculs de ma copine, hors billet d’avion on a dépensé en moyenne 43 euros par jour chacun, en alternant hôtels et air Bnb.
  • Pour la bouffe, j’ai dépensé en moyenne 120 pesos par repas (environ 6 euros), en laissant à chaque fois 20 pesos de pourboire.
  • En général mieux vaut laisser 10% de pourboire, d’ailleurs il est parfois inclue sur la note (regardé si c’est indiqué ‘tips‘ ou ‘propinas‘).
  • Sachez que vous n’avez pas besoin d’avoir des dollars américains pour voyager au Mexique, tout se paye en pesos mexicains.
  • Les prix sont parfois affichés en US dollars, demandez bien s’il s’agit de pesos ou dollars si vous n’êtes pas sûr.
  • Les plongées peuvent se payer en pesos, en dollars US ou en euros.
  • Faites de la petite monnaie dès que possible. Et recomptez bien la monnaie qu’on vous rend ! (Une dame derrière le guichet la gare routière a tenter de m’arnaquer).

Quelques idées de prix:

  • ferry Cancún => Isla Mujeres (A/R): 150 pesos environ
  • boisson dans une supérette (coca, gatorade…): 18 pesos
  • paquet de clopes: autour de 40 pesos
  • entrée aux cenotes vers Valladolid: entre 30 et 50 pesos
  • entrée au Grand Cenote (vers Tulum): 150 pesos
  • entrée au Cenote Dos Ojos: 200 pesos (!)
  • bus Cancún => aéroport: 66 pesos

Les Mexicains

Quelques remarques et observations diverses que j’ai pu faire: les gens sont pour la plupart petits, certains ressemblent beaucoup à des asiatiques avec un cou très court. À la TV, on ne voit que des mexicains blancs.

Ils boivent beaucoup de coca et ils roulent dans des grosses bagnoles américaines qui font passer les voitures françaises pour des jouets, bref c’est très américanisé.

Concernant la langue, j’ai trouvé plutôt facile de se faire comprendre. Même si presque tout le monde parle anglais, parler espagnol est un plus ! Heureusement que je n’ai pas choisi l’option LV2 allemand au collège !

Sinon dans l’ensemble j’ai trouvé les gens très gentils et serviables.

Les autres voyageurs au Mexique

Beaucoup de canadiens et d’américains qui fuient l’hiver. Peu d’asiatiques (on croise quelques coréens et japonais), pas mal de français, italiens, brésiliens, argentins…

temple mexique

Que ramener du Mexique

Vous trouverez une tonne de magasins de souvenirs à Cancún, à Playa del Carmen et sur les sites touristiques comme Chichen Itza. Comme d’habitude avec tous mes voyages, j’ai ramené des magnets, ici des crânes colorés qui sont très jolis et rendent bien sur mon frigo. Sinon vous pourrez ramener aussi de la tequila (à acheter au duty free), des hamacs, des sauces pimentées…

Quoi apporter au Mexique

Voici les accessoires de voyage que j’ai pris avec moi et qui m’ont étés les plus utiles au Mexique:

  • de l’antimoustique (même si on finit pas se faire piquer quand même)
  • masque et tuba (pour le snorkeling dans les cenotes et à Cozumel)
  • tee shirt à manche longues (pour éviter les coups de soleil en snorkeling)
  • crème solaire en spray, hyper pratique !
  • le guide du routard
  • mon action cam Sony avec son caisson étanche pour filmer sous l’eau
  • lunettes de soleil polarisées (à la plage, très utiles)
  • cadenas
  • tongues
  • sac de plage
  • l’Ipad de ma copine (pour réserver les nuits d’hôtel ou Air Bnb). C’est génial ce truc.
  • De la lessive pour laver ses fringues à la main.

les moins utiles:

  • du désinfectant pour les mains… pas utilisé une seule fois (je ne suis jamais tombé malade)
  • trop d’objectifs pour mon appareil photo
  • des gants de plongée achetés à Décathlon, jamais servi !

(note perso) à emmener pour une prochaine fois:

Si j’y retourne, penser à prendre un petit appareil photo de poche étanche. Il faut aussi que je bricole un stabilisateur pour filmer sous l’eau avec mon actioncam, car l’image tremble trop si on la tient à bout de main.

Un parapluie pourrait aussi être utile pour se protéger du soleil lorsqu’on visite les temples. Enfin, il faut que j’investisse dans des vêtements qui sèchent rapidement. J’ai failli oublier aussi, un mouchoir pour s’éponger le front car je transpire comme un porc, une calculatrice de poche et une protection contre la pluie pour mon sac de voyage. Et une lampe de plongée sous-marine pendant qu’on y est !

Impressions finales

J’ai bien aimé et j’y retournerais certainement, ne serait-ce que pour refaire de la plongée à Cozumel et explorer les ruines de Calakmul.

Les +

  • Les ruines d’Uxmal
  • Plongée et snorkelling incroyable à Cozumel
  • Les cenotes autour de Valladolid
  • Très facile de voyager (bon réseau de bus)
  • Anglais parlé partout, sinon espagnol facile à comprendre
  • Les iguanes

Les –

  • Les ruines de Coba
  • Les paysages (c’est très plat)
  • Tulum
  • Chichen Itza, trop touristique
  • Mérida, trop bruyante et polluée (sauf pour visiter Uxmal)
  • Moins dépaysant que l’Asie du Sud-Est
  • Décalage horaire entre la côte Est et l’Ouest du Yucatán
  • Les chiottes mexicaines qui se bouchent trop facilement
  • Bus aléatoires pour repartir des sites archéologiques

Liens pratiques

About the Author

Mat
Créateur de Noobvoyage.fr

4 Comments on "Péninsule du Yucatan (Mexique): itinéraire de voyage, conseils, budget…"

  1. Quelles sont tes bonnes adresses pour dormir stp ? Merci !

  2. Quel choix feriez vous entre un autotour au yucatan ou voyage en thaïlande (bangkok+îles du sud?) ou autre pays asiatique « facile » ?
    Pour un voyage de 2 semaines avec 2 enfants de 10 et 12 ans. Objectif visite/dépaysement + snorkeling + qqes animations nocturnes +rythme moyen ( 2 à 3 nuits dans chq hôtel). Merci

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error: Content is protected !!